dans , , ,

Rondeau – Je pense à vous

Je pense à vous voir tant d’attraits,
Qu’Amour vous a formée exprès
Pour faire que sa fête on chôme,
Car vous en avez une somme
Bien dangereuse à voir de près.
Vous êtes belle plus que très,
Et vous avez le teint si frais,
Qu’il n’est rien d’égal (au moins comme
Je pense) à vous.
Vos yeux, par des ressorts secrets,
Tenaient mille cœurs dans vos rets ;
Qui s’en défend est habile homme :
Pour moi qu’un si beau feu consomme,
Nuit et jour percé de vos traits
Je pense à vous.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments