quotidien pour demain

Quotidien,

L’ombre de la conscience étend ses intentions,
par la lumière de nos actes, notre présence
convoquée chaque jour, chaque nuit en absence,
purifiée, fortifiée, revoit ses prétentions,

ah, quel précieux maillage, le dépôt des mémoires
tout en continuité, en rupture, en pistage,
et les plus petits gestes tressés comme un cordage
par la force des mots, amarrent nos histoires,

des vacances à la mer, une marche en montagne,
un coin perdu au vert pour un temps de loisir,
une bouée de survie qu’ils sont tant à saisir
noyés dans le travail, puisque l’argent se gagne,

toutes les religions y compris les chrétiens
exclus du paradis adoptèrent le décret,
et la prière ancienne garde encore son secret,
pourquoi dire : « donnez-nous notre pain quotidien »…

 

 

Voter pour ce poème!

Vous ne voulez pas finir comme Apollinaire et être oublié ? Laissez un commentaire et montrez votre amour pour la poésie !

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments