Je respecte la nuit

La nuit était plus nuit l’ombre était plus nocturne maintenant ce qui luit c’est la nuit dans la nuit la lumière s’étend du plafond de ma turne jusqu’à l’ombre du ciel au fin fond de la nuit la fenêtre est ouverte et la loi taciturne périt avec l’avion qui saccageait la nuit la sirène se tait mais moi fils de
Saturne je ferme mes volets et respecte la nuit

Voter pour ce poème!

Raymond Queneau Apprenti Poète

Par Raymond Queneau

Raymond Queneau, né au Havre le 21 février 1903 et mort à Paris 13ᵉ le 25 octobre 1976, est un romancier, poète, dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est une danse des mots. Invitez-vous sur la piste, dansez avec nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les yeux qui me surent prendre

Myrtho