Je respecte la nuit

La nuit était plus nuit l’ombre était plus nocturne maintenant ce qui luit c’est la nuit dans la nuit la lumière s’étend du plafond de ma turne jusqu’à l’ombre du ciel au fin fond de la nuit la fenêtre est ouverte et la loi taciturne périt avec l’avion qui saccageait la nuit la sirène se tait mais moi fils de
Saturne je ferme mes volets et respecte la nuit

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments