les amis, une recherche du dépassement de soi.

Les amis,

 

Sont-ils nés lentement de cet élan 

empreint du fraternel désir de joie ?

l’admiration, la gratuité mêlant 

le meilleur des deux, en un seul combat,

 

Ont-ils vraiment assez vécu d’épreuves,

pour faire confiance au monde du futur ?

sans un doute, sans recherche de preuves,

sont revêtus d’une invisible armure,

 

Avoir compris la leçon d’Aristote

préfigurait que la contemplation

se partageait et faisait, sans litote,

finalité de toute l’évolution,

 

D’homme à homme, de femme à femme, d’homme à femme,

allant plus loin que la procréation, 

l’amitié est brasier et enflamme 

l’humanité de cette relation… 

 

Poésie sur un réel dépassement du nécessaire,

dans la réciprocité et le don gratuit de soi.

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments