rire et souffrir

Rire et souffrir,

 

Si rien de sérieux ne prétendait à la fin
c’est au cours du voyage un réconfort de rire,
et si de la nature il nous fallait souffrir,
pour replacer nos corps dans le sens du destin,

 

puisque la vie dirige l’esprit vers l’étendue,
un temps et un espace unis en mouvement,
il se peut qu’arrivés au terme des tourments
nous trouvions malgré tout le sens prétendu,

 

se réjouir des présences si elles-mêmes sont heureuses,
protéger les plus faibles, avertir les chanceuses,
redécouvrir pourquoi chaque geste a sa place,

 

ne chercher l’unité qu’au prix de l’abandon
des valeurs factices d’un savoir sans pardon,
alors rire et souffrir, tour à tour se remplacent…

 

 

Voter pour ce poème!

zeugma Maître Poète

Par zeugma

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des échappatoires vers d'autres mondes. Ouvrez une porte, comme le faisait Saint-Exupéry, et entrez.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

mnésique

Cauchemar à l’américaine