C’est ainsi

à
Jean
Bastin

Il est certain que quelque chose existe

est

tendant à nous nier

nous dépassant

et qui en nous se réalise

et qui se justifie

dans la naissance d’un poète

et dans sa mort

dans un petit village

au fond de la brousse spirituelle

II est certain que je vous aime

comme un enfant

ayant perdu sa mère à l’âge du secret

que vous auriez recueilli

après une tornade

dans un îlot de la dévastation

que vous auriez recueilli

ainsi qu’une émeraude

tombée du diadème de l’absolu

27 octobre 1963

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments