C’était cela

Était-ce un cri dans un bouquet de lèvres

un monceau de gravats

dans les décombres de la nuit

une arme de précision

entre les mains lumineuses d’angoisse

Était-ce une rive de marbre

le long d’un fleuve de lait pur

une pierre précieuse

entre les doigts de certitude

une statue mutilée achevée éclairée

comme une idole souveraine

Était-ce une blonde colère

une impatience de rubis un sceptre de désir

un couteau de bonté

C’était ça tout cela tous les possibles

c’était notre jeunesse en sang donnée oui donnée

distribuée comme du pain notre jeunesse

d’enfant prodigue

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments