Le choc de l’indifférence

Toupet du père, de sa houppe et de ses pets !

Amères, frénétiques mères, qui disent «
Dieu »,

Qui disent «
On » —

Leur cœur abnègue bégaie.

À leur coucher,

Ma tête disparaît dans la brume du notoire.

Exclame-toi, vieux trouble originel !
Stridents, philtres du cri, les phares blasphèment !
Qu’ils aillent noyauter l’ordure dans leurs ciboires,
S’abreuver d’égocentrique venin, les pharaons !
Les défenses d’éléphant, éclipses, annoncent le désastre.
Les lutteurs s’asphyxient à l’horizon mystique,
Coupent en quatre le cheveu de leur vie chauve.
Les pavots de la
Renaissance cassent les vitres, s’exténuent
Kayaks calfeutrés, mes ongles rougeoient
Et le genre humain claque des dents, houspillé par mon flegmatique puma.

Voter pour ce poème!

Alain Jouffroy Apprenti Poète

Par Alain Jouffroy

Alain Jouffroy est un poète, écrivain et critique d'art français né le 11 septembre 1928 à Paris et mort le 20 décembre 2015 dans la même ville.

Chaque commentaire est une page de l'histoire poétique de notre forum. Écrivez votre chapitre, tel un Camus des vers.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Rose

L’opéra des girafes