Résignation

Maintenant que ma vie est une vaine cendre
Que le souffle du vent dissipe jour à jour ;
Maintenant que mon cœur se laisse encore surprendre
Aux tièdes voluptés de quelque fol amour ;

Maintenant que du ciel j’ai voulu redescendre
Dans la foule où tout va se perdre sans retour,
Et que les souvenirs qui devaient me défendre,
Au fond de ma pensée ont péri tour à tour.

Vous que j’ai tant aimée, ah ! laissez-moi vous dire
Que dans votre regard, que dans votre sourire
J’avais vu naître un monde à l’horizon vermeil ;

Mais vous l’avez voulu, j’ai baissé la paupière,
Et des enfants d’Adam épousant la misère,
Je marche dans leur ombre et je dors leur sommeil.

Voter pour ce poème!

Antoine de Latour Apprenti Poète

Par Antoine de Latour

Antoine Tenant de Latour, né à Saint-Yrieix le 30 août 1808, mort à Sceaux le 27 avril 1881, est un écrivain français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes tissent leur toile de mots. Ajoutez un fil précieux avec votre commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Jocelyn, le 16 décembre 1793

L’écran