Je vais m’envoler

Ce soir je vais partir visiter les nuages,

Je n’y suis pas encore mais ça va pas tarder,

Je vois déjà des fleurs tout autour des visages,

Tous les gens qui sont là commenc’nt à m’regarder

Car si je réussis c’est extraordinaire.

Ils ont raison d’attendre, ils seront pas déçus,

Je sens que j’m’arrondis comme une Montgolfière,

Je vais quitter la terre, personn’ me verra plus !
J’ai commencé c’matin aux petites aurores

Avec un muscadet de derrièr’ les fagots

Qui glissait comm’ du v’lours, d’ailleurs j’en rêve encore,

Et deux trois p’tits kirs qu’étaient bien rigolos,

Vers midi je marchais sur des pompes à bascule,

C’est là que j’ai compris que j’allais m’envoler.

C’est un travail très dur… Si t’avanc’s pas tu r’cules,

L’ivresse est un pays où faut pas rigoler !
T’as des gens qui picol’nt sans aucun savoir-faire,

Eh bien, voilà des gars qui s’envol’ront jamais,

Qui cess’ront pas d’ramper, qui quitt’ront jamais terre

Alors que moi je sens que ça va pas tarder,

J’vais survoler Paris comme un ange véritable.

J’aim’rais pouvoir emm’ner tous mes potes avec moi

Mais comm’ils s’fout’ de moi pasque j’mont’ sur la table

J’vais m’envoler tout seul et j’les emmèn’rai pas !
Il est huit heur’s du soir, y a douze heur’s que j’travaille,

Je me sens tout léger comme un petit zoizeau.

Me v’là sur le trottoir avec des gens qui braillent,

Je vais prendr’ mon élan… Je serai tell’ment beau

Que tous ces connards-là en auront plein la vue.

Allez hop ! C’est parti !… Non, c’est pas pour ce soir.

Y a vingt ans que j’m’exerce… C’est toujours pein’ perdue.

J’essaye encore demain… Après, j’arrête de boire.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
1 Avis
Inline Feedbacks
View all comments
Hugues ROUSSEAU
Hugues ROUSSEAU
Invité

C’est vraiment du Dimey pur jus !
Mais la menace du dernier vers” j’arrête de boire ” est vraiment improbable ! !