L’astre rouge

Sur les continents morts, les houles léthargiques
Où le dernier frisson d’un monde a palpité
S’enflent dans le silence et dans l’immensité ;
Et le rouge Sahil, du fond des nuits tragiques,
Seul flambe, et darde aux flots son œil ensanglanté.

Par l’espace sans fin des solitudes nues,
Ce gouffre inerte, sourd, vide, au néant pareil,
Sahil, témoin suprême, et lugubre soleil
Qui fait la mer plus morne et plus noires les nues,
Couve d’un œil sanglant l’universel sommeil.

Génie, amour, douleur, désespoir, haine, envie,
Ce qu’on rêve, ce qu’on adore et ce qui ment,
Terre et Ciel, rien n’est plus de l’antique Moment.
Sur le songe oublié de l’Homme et de la Vie
L’Œil rouge de Sahil saigne éternellement.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Charles Marie René Leconte de Lisle

Leconte de Lisle est un poète français, né le 22 octobre 1818 à Saint-Paul sur l'île de la Réunion et mort le 17 juillet 1894 à Voisins. Leconte de Lisle est le vrai nom de famille du poète.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez l'encre de vos pensées couler sur nos pages virtuelles. Écrivez avec passion.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

L’amitié

A un poète