Le combat avec l’ange

N’y va pas

tout est combiné d’avance

le match est truqué

et quand il apparaîtra sur le ring

environné d’éclairs de magnésium

ils entonneront à tue-tête le Te Deum

et avant même que tu te sois levé de ta chaise

ils te sonneront les cloches à toute volée

Us te jetteront à la figure l’éponge sacrée

et tu n’auras pas le temps de lui voler dans les plumes

ils se jetteront sur toi

et il te frappera au-dessous de la ceinture

et tu t’écrouleras

les bras stupidement en croix

dans la sciure

et jamais plus tu ne pourras faire l’amour.

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Entre deux draps

Colère d’un printemps