Petites misères de mai

On dit : l’Express
Pour Bénarès !

La Basilique
Des gens cosmiques !….

Allons, chantons
Le Grand Pardon !

Allons, Tityres
Des blancs martyres !

Chantons: Nenni !
A l’Infini,

Hors des clôtures
De la Nature !

(Nous louerons Dieu,
En temps et lieu.)

Oh ! les beaux arbres
En candélabres !….

Oh ! les refrains
Des Pèlerins !….

Oh ! ces toquades
De Croisades !….

Et puis, fourbu
Dès le début.

Et retour louche….
Ah ! tu découches !

Des Fleurs de bonne volonté

Voter pour ce poème!

Nous t'attendons avec impatience pour lire tes réactions et tes pensées sur ce poème. Ne nous laisse pas dans le suspens! Laisse un commentaire!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments