Petites misères de mai

On dit : l’Express
Pour Bénarès !

La Basilique
Des gens cosmiques !….

Allons, chantons
Le Grand Pardon !

Allons, Tityres
Des blancs martyres !

Chantons: Nenni !
A l’Infini,

Hors des clôtures
De la Nature !

(Nous louerons Dieu,
En temps et lieu.)

Oh ! les beaux arbres
En candélabres !….

Oh ! les refrains
Des Pèlerins !….

Oh ! ces toquades
De Croisades !….

Et puis, fourbu
Dès le début.

Et retour louche….
Ah ! tu découches !

Des Fleurs de bonne volonté

Voter pour ce poème!

Jules Laforgue Apprenti Poète

Par Jules Laforgue

Jules Laforgue né le 16 août 1860 à Montevideo et mort le 20 août 1887 à Paris, est un poète franco-uruguayen symboliste. Connu pour être un des inventeurs du vers libre, il mêle, en une vision pessimiste du monde, mélancolie, humour et familiarité du style parlé.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie a besoin de vos mots pour s'épanouir. Participez à notre jardin de vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Hommage a Georges Perec

Valse mystique