Sortie

Le

Vestiaire
Le

Portemanteau
La lumière

Au mur des têtes inclinées
Un rayon d’électricité

La voix qui chante
Un cœur qui s’est ouvert

Dans la salle éclatante
Un soir d’hiver

La foule que le feu déverse

Sur le trottoir et sous l’averse

Les diamants renvoyant les éclats

Dans la nuit le silence plane
Et c’est une voiture qui l’emporte

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments