À présent

J’aimai avec passion ces longues fleurs qui éclatai-je à mon entrée.

Chaque lampe se transfigurai-je en œil crevé d’où coulai-je des vins

plus précieux que la nacre et les soupirs des femmes assassinées.
Avec frénésie, avec frénésie nos passions naquis-je et le fleuve Amazone

lui-même ne bondis-je pas mieux.

Écouté-je moi bien ! Du coffret jaillis-je des océans et non des vins

et le ciel s’entr’ouvris-je quand il parus-je.

Le nom du seigneur n’eus-je rien à faire ici.
Les belles mourus-je d’amour et les glands, tous les glands tombai-je dans les ruisseaux.

La grande cathédrale se dressai-je jusqu’au bel œil. L’œil de ma bien- aimée.

Il connus-je des couloirs de chair. Quant aux murs ils se liquéfiai-je

et le dernier coup de tonnerre fis-je disparaître de la terre tous les tombeaux.

Voter pour ce poème!

Robert Desnos Apprenti Poète

Par Robert Desnos

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étincelle dans notre feu sacré. Enflammez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le Livre d’Heures de la Châtelaine

C’est la nuit ; la nuit noire, assoupie et profonde