Alma Perdida

A vous, aspirations vagues; enthousiasmes;
Pensers d’après déjeuner; élans du cœur;
Attendrissement qui suit la satisfaction
Des besoins naturels ; éclairs du génie ; agitation
De la digestion qui se fait; apaisement
De la digestion bien faite; joies sans causes;
Troubles de la circulation du sang; souvenirs d’amour;
Parfum de benjoin du tub matinal; rêves d’amour;
Mon énorme plaisanterie castillane, mon immense
Tristesse puritaine, mes goûts spéciaux :
Chocolat, bonbons sucrés jusqu’à brûler, boissons glacées;
Cigares engourdisseurs; vous, endormeuses cigarettes;
Joies de la vitesse; douceur d’être assis; bonté
Du sommeil dans l’obscurité complète;
Grande poésie des choses banales : faits divers; voyages;
Tziganes; promenades en traîneau; pluie sur la mer;
Folie de la nuit fiévreuse, seul avec quelques livres;
Hauts et bas du temps et du tempérament;
Instants reparus d’une autre vie ; souvenirs, prophéties
O splendeurs de la vie commune et du train-train ordinaire,

A vous cette âme perdue.

Valery Larbaud

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments