Alma Perdida

A vous, aspirations vagues; enthousiasmes;
Pensers d’après déjeuner; élans du cœur;
Attendrissement qui suit la satisfaction
Des besoins naturels ; éclairs du génie ; agitation
De la digestion qui se fait; apaisement
De la digestion bien faite; joies sans causes;
Troubles de la circulation du sang; souvenirs d’amour;
Parfum de benjoin du tub matinal; rêves d’amour;
Mon énorme plaisanterie castillane, mon immense
Tristesse puritaine, mes goûts spéciaux :
Chocolat, bonbons sucrés jusqu’à brûler, boissons glacées;
Cigares engourdisseurs; vous, endormeuses cigarettes;
Joies de la vitesse; douceur d’être assis; bonté
Du sommeil dans l’obscurité complète;
Grande poésie des choses banales : faits divers; voyages;
Tziganes; promenades en traîneau; pluie sur la mer;
Folie de la nuit fiévreuse, seul avec quelques livres;
Hauts et bas du temps et du tempérament;
Instants reparus d’une autre vie ; souvenirs, prophéties
O splendeurs de la vie commune et du train-train ordinaire,

A vous cette âme perdue.

Valery Larbaud

Voter pour ce poème!

Valery Larbaud Apprenti Poète

Par Valery Larbaud

Valery Larbaud est un écrivain français, poète, romancier, essayiste et traducteur, né le 29 août 1881 à Vichy, ville où il est mort le 2 février 1957. Il a écrit également sous les pseudonymes : A.-O. Barnabooth, L. Hagiosy, X. M. Tourmier de Zamble.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre commentaire est une perle dans notre océan de vers. Plongez avec élégance.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Hautaine douleur

Ceux qui meurent et Ceux qui combattent – III. Les deux Frères