L’oiseau d’Alide

Le sort, qui des humains décide,
Sur le plus faible oiseau préside.
Voulant faire un heureux, il daigna me choisir ;
Je naquis pour aimer Alide ;
Je vécus sur son sein ; j’y mourus de plaisir.
Qui ne voudrait ainsi naître, vivre et mourir ?

Voter pour ce poème!

Victoire Babois Apprenti Poète

Par Victoire Babois

Marguerite Victoire Babois, née le 6 octobre 1760 à Versailles et décédée le 18 mars 1839 à Paris, est une femme de lettres française, auteure d'élégies et autres poésies qui ont placé son nom au premier rang des poètes élégiaques français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une étoile dans notre ciel poétique. Brillez avec le vôtre.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les musiciens ambulants

Mon sexe, dites-vous, déshérité des cieux