L’envers de l’évidence

Ivre, haïe à défaillir, flanquée d’effrois

La fille à falbalas froufroute dans ma moelle.

Vannée, tassée, flambée comme une meule

Quand elle déboutonne sa gaine suraiguë,

Féerique et maniaque, qu’est-elle, sinon la
Fourvoyée ?

L’évidente défaite éreinte son talon.

Flagellée dès potron-minet, outrancière, ruineuse,

Messaline somnambule débordée par son spleen,

Elle fourmille dans le genou de la peur, éructe,

Boucle boucle du foutre, s’effiloche,

Vadrouille et saborde son baccara dans le coma.

Enfin, rôdeuse

Elle tourne sa croupe dans l’au-delà des squales

Et meurt.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments