Pour elle-même

N’égalons point cette petite,
Aux déesses que nous récite
L’histoire des siècles passés.

Tout cela n’est qu’une chimère :
Il faut dire pour dire assez,
Elle est belle comme sa mère.

Recueil :

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments