C’est l’amour qui m’a faite

Je suis née toute nue

Je vis comme je suis née

Je suis née toute petite

Si j’ai grandi trop vite

Jamais je n’ai changé

Et je vis toute nue

Pour la plupart du temps

Ce temps où je vis nue
Ce temps c’est de l’argent

Cest l’amour qui m’a faite
L’amour qui m’a fait fête
L’amour qui m’a fait fée

Où donc est-il parti

L’amoureux que j’avais

Qui me faisait plaisir

Qui me faisait rêver

Qui me faisait danser

Danser à sa baguette

C’était mon chef d’orchestre
Moi son corps de ballet

C’est l’amour qui m’a faite

L’amour qui m’a fait fête

L’amour qui m’a fait fée

Et je vous change en bête

Chaque fois que ça me plaît

Votre amour me fait rire

Votre amour n’est pas vrai

Marchez à ma baguette

Et passez la monnaie

C’est l’amour qui m’a faite
L’amour qui m’a défaite

Et m’a abandonnée

L’amoureux que j’avais

Où s’en est-il allé

Où s’en est-il allé

Où s’en est-il allé.

Voter pour ce poème!

Jacques Prévert Apprenti Poète

Par Jacques Prévert

Jacques Prévert, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite, est un poète français. Auteur de recueils de poèmes, parmi lesquels Paroles, il devint un poète populaire grâce à son langage familier et à ses jeux sur les mots.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre commentaire est la bougie qui éclaire notre obscurité poétique. Illuminez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

L’Amour qui me tourmente

Résurrection ou résurrections