Le samedi à Matines

Ô Toi qui d’un œil de clémence
Vois les égarements des fragiles humains,
Toi dont l’être un en trois et le même en puissance
A créé ce grand tout soutenu par tes mains,

Eteins ta foudre dans les larmes
Qu’un juste repentir mêle à nos chants sacrés ;
Et que puisse ta grâce, où brillent tes doux charmes,
Te préparer un temple en nos cœurs épurés !

Brûle en nous de tes saintes flammes
Tout ce qui de nos sens excite les transports,
Afin que, toujours prêts, nous puissions dans nos âmes
Du démon de la chair vaincre tous les efforts.

Pour chanter ici tes louanges
Notre zèle, Seigneur, a devancé le jour :
Fais qu’ainsi nous chantions un jour avec tes anges
Les biens qu’à tes élus assure ton amour.

– Père des anges et des hommes,
Sacré Verbe, Esprit saint, profonde Trinité,
Sauve-nous ici-bas des périls où nous sommes.
Et qu’on loue à jamais ton immense bonté.

Voter pour ce poème!

Jean Racine Apprenti Poète

Par Jean Racine

Jean Racine est un dramaturge et poète français. Consacré par la critique comme l'un des plus grands auteurs français de tragédies, il est l'un des trois dramaturges majeurs, avec Corneille et Molière, de la période classique en France.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Entrez dans notre jardin de poésie, où vos mots peuvent rivaliser avec ceux de Victor Hugo lui-même.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Sur une petite chienne

Première soirée