En deuil

C’est en deuil surtout que je l’aime ;
Le noir sied à son front poli,
Et par ce front le chagrin même
Est embelli.

Comme l’ombre le deuil m’attire,
Et c’est mon goût de préférer,
Pour amie, à qui sait sourire
Qui peut pleurer.

J’aime les lèvres en prière ;
J’aime à voir couler les trésors
D’une longue et tendre paupière
Fidèle aux morts,

Vierge, heureux qui sort de la vie
Embaumés de tes pleurs pieux ;
Mais plus heureux qui les essuie :
Il a tes yeux !

Voter pour ce poème!

Notre poème a besoin de votre amour et de votre attention! Laissez-nous savoir ce que vous en pensez dans les commentaires!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments