richesse et détresse

 

Richesse, 

Notre première entreprise, fut un échec,
La revanche allait de mise avec notre émoi
Avoir subit tant de souffrances et tant d’effrois
Pour rapporter de nos voyages, pas un kopeck,

Si le courage n’admet souvent que peu d’élus,
Vouloir à tout prix faire commerce, en terre lointaine
Quand se traquent et se troquent les proies, avec aubaine
C’est surtout par la fatigue qu’on en peut plus,

Le monde désolé par nos efforts criminels
Se referma sur nos histoires, telle la banquise
La fin, devez-vous, en douter, est sans surprise,
Nous obligea d’aller plus loin dans l’irréel,

Et sur nos tombes une épitaphe à notre adresse :
« CI GÎT LES RESTES D’ÉPOPÉES ET DE MISÈRES
EN SOUVENIR DE CONQUÉRIR CETTE TERRE »,
Mais nous ne savions pas, seule la vie est richesse…

 

 

Voter pour ce poème!

Vous êtes un génie poétique et votre commentaire sera l'élément manquant pour que notre site devienne une oeuvre d'art complète.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments