Le poete anonyme

Est-ce ma voix

ou celle d’un poète anonyme

venant des siècles obscurs

Quand ai-je vécu

Sur quelle terre

Quelle femme ai-je aimée

De quelle passion

Et puis qui me dit

que je n’étais pas justement une femme

et que je n’ai pas connu d’homme

parce que trop laide

ou n’ayant simplement pas d’attirance

pour les hommes

Me suis-je battu

pour

contre quelque chose

Ai-je eu la foi

des enfants

Suis-je mort jeune

incompris, misérable

ou très vieux, entouré, adulé

héraut d’une tribu se préparant

à conquérir le monde

Mes œuvres m’ont-elles survécu

Ma langue est-elle morte

avant que d’être écrite

Mais d’abord étais-je aède

ou roi fainéant

prêtre

pleureuse professionnelle

navigateur

djinn ou adamite

savante aimée

jouant du luth dans un harem ?

Peut-être n’étais-je

qu’un artisan sellier

n’ayant jamais monté à cheval

et qui chantait

en trimant la sainte journée

pour que le cuir se ramollisse entre ses mains

et rende de la belle ouvrage

qu’enfourcheront les riches

Alors qui étais-je

pour que ma parole se dédouble

et que le malin sosie

qui en tient les rênes

me piège

avec cette question qui n’en est pas une :

est-ce ta voix

ou celle d’un poète anonyme

venant des siècles obscurs ?

(Visited 1 times, 1 visits today)
Abdellatif Laâbi

Abdellatif Laâbi

Abdellatif Laâbi, né à Fès en 1942, est un poète, écrivain et traducteur marocain. Il a fondé en 1966 la revue Souffles qui jouera un rôle considérable dans le renouvellement culturel au Maghreb. Son combat lui vaut d'être emprisonné de 1972 à 1980.

Ajoutez votre commentaire