Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen

N’y eût-il dans le désert

qu’une seule goutte d’eau qui rêve tout bas,

dans le désert n’y eût-il

qu’une graine volante qui rêve tout haut,

c’est assez,

rouillure des armes, fissure des pierres, vrac des ténèbres

désert, désert, j’endure ton défi

blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments