Nocturne d’une nostalgie

rôdeuse

oh rôdeuse

à petits pas de cicatrice mal fermée à petites pauses d’oiseau inquiet sur un dos de zébu

nuit sac et ressac

à petits glissements de boutre

à petites saccades de pirogue

sous ma noire traction à petits pas d’une goutte de

lait

sac voleur de cave ressac voleur d’enfant

à petite lampe de marais

ainsi toute nuit toute nuit

des côtes d’Assinie des côtes d’Assinie

le courant ramène sommaire

toujours et très violent

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments