Indomptable

l’espace est un bandit d’honneur

c’est à lui que tu penses

quand tu suis le galop de ton cœur

le destin t’a laissé la bride sur le cou

et la poussière au goût de silice et de feu

mange ta bouche sans mémoire

le sauve-qui-peut s’évade d’une géhenne intime qui voudrait déchirer son ciel rouge à la proue des nuages

là-bas l’impossible dit merveille ou désastre comme défi d’une noire solitude contre le sabot fendu de l’aube

l’espace est un bandit d’honneur

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments