Solitude

Solitude

créneau sur les plaines inouïes

L’ombre cesse de brandir ses oripeaux
L’absence d’écouler ses torpeurs
Les puits n’engloutissent plus l’étoile
Les cendres n’altèrent plus le ruisseau

Parmi les arbres opaques
S’infiltre l’éclaircie.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments