L’idéal du poète

Pour créer sa Vénus, le statuaire antique
Aux vierges de son temps prenait ses traits divers,
A l’une le sourire ou la grâce pudique,
A l’autre le regard plein de tendres éclairs.

Ainsi va le poète, au sein de l’univers,
Cherchant de belle en belle, et sous un nom mystique
Dans sa forme inspirée, ardente, symbolique,
Animant l’Idéal qui doit vivre en ses vers ;

Et comme aussi parfois Myron ou Praxitèle
Oubliait (on est homme) aux genoux du modèle
L’idole qu’attendait l’auguste piédestal,

Le poète souvent pour une douce image,
Au milieu de la foule entrevue au passage,
Laisse au fond de son cœur pâlir son Idéal.

Voter pour ce poème!

Antoine de Latour Apprenti Poète

Par Antoine de Latour

Antoine Tenant de Latour, né à Saint-Yrieix le 30 août 1808, mort à Sceaux le 27 avril 1881, est un écrivain français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos mots ont le pouvoir de réveiller l'esprit, tel un élixir de Voltaire. Osez commenter.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

La vieille d’un mariage

Symphonie