Avec toi Frère-Réfugié

Je ferme les yeux
L’odeur pourrie
Fait mal au cœur
Fort douloureux
L’enfer est cette guerre
Chaude
Bouillonnante
Et toujours enneigée de l’hiver.

Cela s’explose de nouveau
Un fracas énorme
Dans la tète
Puis le tas de débris
Et les hurlements
Comment le bloquer ?

J’ouvre les yeux
Je suis là
Avec toi mon frère
Gelé de terreur
Et douleur
Dans le cœur brisé
C’est ce qui reste
De notre passé.

Tu es arrivé
…enfin !
Je suis avec toi
Frère-refugié
Et à travers
Les nuages perturbés
Le ciel se prête à se transformer.

Chloe Douglas, 2017

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments