La goutte de rosée

— « Petite perle cristalline,
Tremblante fille du matin,
Au bout de la feuille de thym
Que fais-tu là sur la colline ?

« Avant la fleur, avant l’oiseau,
Avant le réveil de l’aurore,
Quand le vallon sommeille encore,
Que fais-tu là sur le coteau ?

— « Ce que je fais sur la colline ?
Je m’y prépare, avec amour,
A m’offrir, quand viendra le jour,
Pure, à sa pureté divine.

« Tu le sais, son rayon n’est beau
Que pour la goutte transparente
Voilà pourquoi, persévérante,
Je l’attends là sur le coteau. »

Du coteau la cime se dore,
L’oiseau se réveille en son nid,
Et la fleur s’empresse d’éclore…
Mais voyez la goutte qui luit !

Du prisme toute la richesse,
Du soleil toute la splendeur,
Captives dans sa petitesse,
Y font éclater leur grandeur.

— « Pour que tant de magnificence
En ton sein vierge ait éclaté,
Dis-moi, d’où te vient ta puissance ? »
— « Ami, c’est de ma pureté. »

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments