dans , , ,

Révulsif

Révulsif dévorant macéré par des nuits de scandale

Et geste retourné avec la précision du rite

Quand le sang se compose de globules attaqués par la mort

Cette défaite d’une survie à coups de boutoirs dans un amas de caillots
Et j’ai vécu dans le vertige du songe

Un amour antérieur à l’amour

Où il y avait dans l’amère rupture d’innombrables déserts

Un sable lourd de mon sang

Et mon sang ne m’a rien laissé

Qu’une fièvre intarissable et gorgée

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments