André villers

André
Villers est un cameraman de la réalité secrète des objets usuels et dépareillés.

Avec les ailes d’un nez ou celles d’un moulin, d’un château, et une paire de ciseaux, il fait des oiseaux.

Avec ces oiseaux, ses ciseaux, et des images de choses et autres machins-choses, il fait des pieds et des mains, des clins d’œil, un sourire en coin.

Avec ce sourire, il fait de surprenants petits visages humains et, très souvent, de préférence, féminins.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments