Cœur de docker

Cœur de docker

C’est le titre de ma chanson

Ça se passe à
Anvers ou à
Hambourg ou à
Dunkerque

Le docker est debout sur le quai sur sa poitrine à la place du cœur un autre cœur est tatoué
C’est le cœur de la fille sans cœur et dessous son histoire est marquée

Son père était cardiaque sa mère était patraque

Un beau jour c’est le jour de la
Saint-Cric-Crac la fille sans cœur est à l’hôpital et le docker arrêté devant la porte a des oranges dans les mains

Mais voilà la fille qui devient morte et le docker ouvre les mains

Roulez oranges roulez dans le ruisseau dans le port vous pourrirez avec les vieux morceaux de liège

Portrait de la fille sans cœur

dans un médaillon en forme de cœur

au fond d’un tiroir vous traînez

et le docker a mal à son cœur

dans un couloir il est tombé

et toutes les filles autour de lui se mettent à pleurer

Dehors

c’est la fête foraine

le nougat la musique

et les balançoires à vapeur

Et tout s’est mis à balancer

des souvenirs sont revenus

Souvenirs

vous grattez le cœur du pauvre docker

et vous le prenez par la main

et vous l’emmenez là où travaillait sa belle

Et devant le lit l’homme est tombé

Dehors

arrive la plainte du manège

Chevaux aux yeux bleus et mal peints

chevaux à la crinière de crin

vous tournez sans jamais être ivres

et jamais vous ne dites rien

Mais déchirante et déchirée

la musique tourne sans arrêt

Chansons de bois pour les chevaux de bois chansons de fer pour les chemins de fer la musique c’est toujours la musique tantôt bonne tantôt mauvaise

Le cœur fait le joli cœur à la recherche d’un autre cœur comme il est sentimental au printemps comme il bat en écoutant la romance

Cœur de docker

C’est le titre de ma chanson.

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Imaginoires

Souvenir