Silence de vie

Je ne veux rien apprendre

Je ne veux rien comprendre ni retenir

de morte voix

Je ne veux plus entendre

ce vacarme sourd et muet de phrases et de chiffres de nombres et d’idées

Depuis longtemps déjà et même en se taisant la vie chante avec moi quelque chose de beau

Je n’entends pas votre langage

Je refuse un autre cerveau dit l’enfant

L’enfant sauvage.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments