L’enfant triste

Pauvre enfant, dans un jour d’effroi,
L’amour a-t-il semé ta vie ?
Tonnait-il fort ? faisait-il froid ?
N’entendait-on pas le beffroi ?
Ta jeune mère eut-elle envie
De mourir, dans ce jour d’effroi ?
Pauvre enfant !

Chargés d’un vague souvenir,
Tes yeux tristes, mais sans colère,
Se détournent de l’avenir.
Est-ce l’enfant qu’il doit punir ?
Y vois-tu luire une lumière
Qui réponde à ton souvenir ?
Pauvre enfant !

Augure du jaloux amour,
Ta poupée en tes bras cachée,
Objet d’un culte sans retour,
Sous tes soins ardents chaque jour
Est-elle à ton cœur attachée,
L’augure du jaloux amour ?
Pauvre enfant !

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments