dans

Tentation amoureuse .Sur le thème du printemps des poètes 2021 (le désir).

Tentation amoureuse

C’est un léger murmure, cette petite voix

Que beaucoup d’entre nous, cachent tout au fond de soi.

Parfois elle grandit, devient insupportable,

Vous vous dites: c’est qui ? Je vous dis : c’est le diable!

 

Elle prend des proportions et vous incite à faire,

Quelques pas de guingois, quelques pas de travers,

Elle s’appelle l’envie, cette voix, c’est son nom

Et elle a pour cousins, le désir, le démon.

 

Si elle est multiforme et bien sûr tentatrice,

C’est pour mieux vous trahir et vous pousser au vice.

Pourtant, vous vous battez, pourtant, vous résistez,

Mais elle reste latente; Allez-vous succomber ?

 

Un fruit appétissant qu’on aimerait croquer,

Un fruit qu’on croquerait sans même l’éplucher,

Le penchant est si fort, l’envie est si pressante

Que la lucidité, bien souvent est absente.

 

Succomber, résister, c’est le cruel dilemme,

Résister au désir pour l’être que l’on aime,

Pour ne pas le trahir et n’avoir point de honte

Quand au fond de ses yeux, on regarde le monde.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments