Enfin, puisque c’est Sa demeure

Contrerime LIII.

– ” Enfin, puisque c’est Sa demeure,
Le bon Dieu, où est-Y ? ”
– ” Chut, me dit-elle : Il est sorti,
On ne sait à quelle heure. “

” Et de nous tous le plus calé
Je dis : Satan lui-même,
Ne sait en ce désordre extrême
Où diable Il est allé. “

Voter pour ce poème!

Si vous ne laissez pas un commentaire, vous allez finir comme le poète oublié Du Bellay !

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments