Tu me proposes, fenêtre étrange …

Tu me proposes, fenêtre étrange, d’attendre ;
déjà presque bouge ton rideau beige.
Devraisje, ô fenêtre, à ton invite me rendre ?
Ou me défendre, fenêtre ? Qui attendraisje ?

Ne suisje intact, avec cette vie qui écoute,
avec ce coeur tout plein que la perte complète ?
Avec cette route qui passe devant, et le doute
que tu puisses donner ce trop dont le rêve m’arrête ?

Les fenêtres

Voter pour ce poème!

Rainer Maria Rilke Apprenti Poète

Par Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke est un écrivain autrichien né le 4 décembre 1875 à Prague en Bohème et mort le 30 décembre 1926 à Montreux en Suisse. Au terme d'une vie de voyages entrecoupés de longs séjours à Paris, il s'installe en 1921 à Veyras en Valais pour soigner la leucémie qui l'emporte en quatre années.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre monde de mots, où chaque commentaire est un baiser de Ronsard à l'âme.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Pour couronner la blonde enfant aux yeux d’azur

J’aime l’aube aux pieds nus qui se coiffe de thym