la confiance partout et toujours

la confiance, 

 

 

Comme la main forte ou fine de l’amitié,

elle apporte réconfort et calme dans les épreuves,

la confiance vient toujours en terre neuve

cultiver de beaux jours, nourrir des peuples entiers ;

 

Comme l’art accompli des grands verriers,

elle donne à la lumière des couleurs et des œuvres,

la confiance est toujours sans manœuvre

triomphante et très humble, elle se passe de lauriers ;

 

Comme en montagne, une belle matinée,

elle offre dans la marche l’effort et puis la trêve,

la confiance peut toujours dans nos rêves

emporter notre espoir jusqu’en fin de journée ;

 

Comme tempête aux navires abîmés,

elle ballotte en ses flots esquif et restes mièvres,

la confiance veut toujours de ses lèvres

crier aux naufragés, qu’ils peuvent être aimés…

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments