plaisir, plaisirs…

Plaisir, plaisirs,

Dès la petite enfance, la tentation s’aggrave,
Tant le piège est grossier, tant il attire à lui,
voulant se dominer, la fierté se conduit,
par instinct collectif, dans la pire des entraves,

c’est le fil à la patte pour les esprits oiseux,
défendus par le corps, défendus pour le cœur
ils sont la déchirure du tissu de l’honneur
et se voient mis à nus, à terme, les capricieux,

par l’oreille et les yeux, le ventre et le bas ventre
la patience des arts, l’argent ou la violence,
se procurent ces moments où une armée se lance
en conquête des sens et en triomphe ils entrent,

une fois dans la place, redécorent à leurs goûts,
obligent l’allégeance au gré de leurs manies
mariés à la folie, notre âme en tyrannie
réalise trop tard : « tout plaisir est dégoût »…

 

 

Voter pour ce poème!

Vous êtes notre seule chance de devenir célèbre sur internet. S'il vous plaît, laissez un commentaire et partagez notre poème avec tous vos amis.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments