le futur, simple jeu

Le futur,

voici donc la rançon de la gloire des humains,
comme apparaît une ombre projetée,
ou un sursaut de l’âme au jeu du lendemain
l’esprit se perd, au moment d’espérer,

les règles sont bien simples, il suffit d’oublier,
de faire fi du passé incertain,
dans le doute on relance, on s’obstine à miser
de sa vie, pour ne pas perdre la main,

si de sa liberté, on a tout épuisé,
on prie l’ami, ordonne aux citoyens :
« donne-moi de l’amour », « vous autres obéissez !»
« faisons encore grossir le pot commun !»

tel est donc le futur, un pari de tarés
chacun rejoue, pour toujours, tous ses gains,
au fur et à mesure croyant pouvoir gagner
de fait, le seul gagnant, c’est le destin…

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments