volonté, éhonté ou bonté ?

 

Volonté,

à quoi la comparer, pour en saisir le sens,
la volonté est pure,
comme l’eau d’un torrent s’écoule en un seul sens,
elle suit la forte pente offerte, par la nature,

ou, dans la rencontre d’un obstacle majeur,
la volonté est dure,
comme un pic de fer, frappant de coups rageurs,
elle dégrossie le roc, il deviendra sculpture,

mais aussi, aux sales jours de complexité,
la volonté est chiure,
comme la mouche par le miel est tout excitée,
elle entache le monde de ses plaisirs impurs,

enfin, dans le mystère où peut tomber l’esprit,
la volonté est sûre,
comme l’enfant est confiant sans rien n’avoir appris,
elle accède à l’espoir, sans connaître le futur…

 

 

Voter pour ce poème!

zeugma Maître Poète

Par zeugma

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie est une aventure. Embarquez avec nous en laissant votre trace.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

ville servile,

vos poèmes se sèment,