Une soif de réel

le soleil sur la peau sèche les secrets

corps à corps

du sable

et des songes

il est un éclat de l’être

l’éveil

à vif

du présent

où le sel cristallise l’océan

où les pierres témoignent du feu

où le désir

rejoint

son haleine d’os

ainsi naît une force sans ombre

car la nuit dilapide toute idée de la nuit

ce qui vient est plus qu’un appel

à vivre en terrain découvert

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments