Triptyque (3)

Le calvaire.

Las d’errer sans guide,
Depuis le Roudou,
Dans ce matin d’août
Brumeux et languide,

Nous nous allongeons
Au pied d’un Christ hâve,
Pointant, morne épave.
D’une mer d’ajoncs.

Mais cette marée
De genêt roussi
Soudain nous transit
D’une horreur sacrée.

Et, brusque ferveur,
La croix de détresse
À nos yeux se dresse
Comme un mât sauveur !

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Charles Le Goffic

Charles-Henri Francis Jean-Marie Le Goffic, né le 14 juillet 1863 à Lannion où il est mort le 12 février 1932, est un poète, romancier et critique littéraire français dont l'œuvre célèbre la Bretagne.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Écrivez comme un Verlaine, commentez comme un Hugo, et vous serez un pilier de notre communauté poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Epitaphe pour lui-même

Ariette dauphinoise