A son ami

Un des savants le plus ignare,
Des ignares le plus savant,
En tes vers, ami, trouva tare,
Peut être de nuit, en rêvant.
Homère fut repris souvent
De l’envieux et sot Zoïle,
Et plusieurs ont pincé Virgile
Sans peur toutefois de méprendre
Car qui n’écrit en aucun style
C’est le seul qu’on n’ose reprendre.

Epigrammes

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Etienne Forcadel

Poemes Etienne Forcadel - Découvrez les œuvres poétiques de Etienne Forcadel

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre cercle de poètes, où chaque mot compte, comme dans les vers de Mallarmé.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les pauvres gens

Le poète