Gravures de vilato

Un peu partout ailleurs c’est gravelures de graveleurs couteaux tremblants grinçant

au dos des casseroles d’art
Cuisine
Ici la musique du trait a

charmé le métal

Images

une chambre à l’abandon et son désordre heureux

Et puis

une fête calme et nue
Des filles de la vie tendres amies ténues

et ingénues et peut-être inconnues sagesse d’Éros

Modèles gravés dans la mémoire du graveur

de gaieté de cœur

Évidence du bonheur l’ombre est heureuse

et claire comme la femme du

soleil

ce qui vraiment valait la peine d’être gravé hier vaut aujourd’hui le

plaisir d’être caressé

du regard

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ton souvenir

Il faudrait écrire comme on vit