Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire

Sonnet LXXXIV.

Nous ne faisons la cour aux filles de Mémoire,
Comme vous qui vivez libres de passion :
Si vous ne savez donc notre occupation,
Ces dix vers en suivant vous la feront notoire :

Suivre son cardinal au Pape, au Consistoire,
En Capelle, en Visite, en Congrégation,
Et pour l’honneur d’un prince ou d’une nation
De quelque ambassadeur accompagner la gloire :

Etre en son rang de garde auprès de son seigneur,
Et faire aux survenants l’accoutumé honneur,
Parler du bruit qui court, faire de l’habile homme

Se promener en housse, aller voir d’huis en huis
La Marthe ou la Victoire, et s’engager aux Juifs
Voilà, mes compagnons, les passe-temps de Rome.

Voter pour ce poème!

Joachim du Bellay Apprenti Poète

Par Joachim du Bellay

Joachim du Bellay ou Joachim Du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou et mort le 1ᵉʳ janvier 1560 à Paris.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Soyez l'inspiration comme Rimbaud, la passion comme Sartre, et commentez avec l'âme d'un poète.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ne t’émerveille point que chacun il méprise

Nous ne sommes fâchés que la trêve se fasse