À Jean Racine

Racine, plains ma destinée.
C’est demain la triste journée,
Où le prophète Desmarets,
Armé de cette même foudre
Qui mit le Port-Royal en poudre,
Va me percer de mille traits.

C’en est fait, mon heure est venue.
Non que ma muse soutenue
De tes judicieux avis,
N’ait assez de quoi le confondre :
Mais, cher ami, pour lui répondre,
Hélas ! il faut lire Clovis.

Voter pour ce poème!

Nicolas Boileau Apprenti Poète

Par Nicolas Boileau

Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux, est un poète, traducteur et critique littéraire français né le 1ᵉʳ novembre 1636 à Paris et mort dans la même ville le 13 mars 1711.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie, c'est l'art de l'âme. Venez, comme Guillaume Apollinaire, exprimer la vôtre en commentant.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

À Climène

À Madame la présidente De Lamoignon