Fô a dit

Contrerime X.

” Ce tapis que nous tissons comme
” Le ver dans son linceul
” Dont on ne voit que l’envers seul
” C’est le destin de l’homme.

” Mais peut-être qu’à d’autres yeux,
” L’autre côté déploie
” Le rêve, et les fleurs, et la joie
” D’un dessin merveilleux. “

Tel Fô, que l’or noir des tisanes
Enivre, ou bien ses vers,
Chante, et s’en va tout de travers
Entre deux courtisanes.

Voter pour ce poème!

S'il vous plaît, partagez votre génie avec nous en laissant un commentaire sur ce poème! Nous voulons connaître votre perspective unique!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments